Accueil

Lombez évêché rural

Sauvimont

Commune de Sauvimont

Présentation générale

Commune parmi les plus petites du département du Gers avec 344 hectares et parmi les moins peuplées avec 39 hab. en 1999. A 7 km au sud est de Lombez, son chef lieu de canton, elle confronte Monblanc, St Loube Amades, Laymont, Montégut Savès et Puylausic. Les rives de l'Aussoue, de la Lieuze et du ruisseau Saint Martin environnent ce petit village (une dizaine de feux dans le passé, moins encore aujourd'hui) qui se pare de fleurs multicolores à toutes les saisons. Comme son toponyme l'indique, il se situe sur une hauteur (244 m d'altitude) : " mont où l'on est en sécurité ". Sans doute à l'origine un castelnau qui n'aurait pas connu le développement prévu. Il adhère à la Communauté de Communes du Savès.
En 1884, les habitants du quartier de Galin à 1 km du chef lieu de la commune de Sauvimont et à 5 km de Samatan dont ils dépendent, demandent leur rattachement à Sauvimont. Ils le sont déjà par le spirituel… mais Samatan refuse.

Fête patronale : à la Saint Pierre.

Description géographique et historique

Le village occupe le centre géographique de la commune et point culminant. Le relief est accidenté. A l'est et à l'ouest, deux vallées : celle de la Lieuze (180 m) et celle de l'Aussoue, plus large, parcourue par la CD 176 qui sert de limite. Entre les deux des coteaux entrecoupés de ruisseaux de direction sud-nord ou est-ouest. Plusieurs bois, résidus d'anciennes forêts défrichées au Moyen Age (comme le prouve le toponyme l'Artigalet).

Activités économiques et culturelles

Au recensement agricole en 2000, outre les céréaliers, on dénombre un éleveur bovins et une éleveuse de veaux en batterie. Nombre d'exploitations 4.
La commune compte un maçon et un charpentier.

Patrimoine

L'Eglise paroissiale Saint Pierre du 18e siècle, comme la plupart des églises en Savès, présente une alternance de briques et de pierres. A l'ouest domine un clocher, mais ici il est orné de pyramidions et percé de trois arcades, les deux inférieures étant garnies de cloches. L'Entrée principale à arc surbaissé est précédée d'un auvent encadré par deux contreforts. La toiture de l'église largement au-delà des murs.

Petit patrimoine : pas très loin de l'église, la fontaine Saint-Orens dont l'eau eut la propriété de guérir certaines maladies. On cite un ancien four gallo-romain.

LIENS UTILES